Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
 

ATTENTION !

Ces dictées d'archives n'ont pas été actualisées et sont reproduites suivant l'orthographe et les règles grammaticales en vigueur à l'époque où elles ont été rédigées.

 
rss feed
Il était une fois un petit-gris qui vivait, ataraxique, dans un jardin extravagant, foufou, foutraque. Des capucines rouge vif partaient à l'assaut de haies d'ifs en zigzag. Des bosquets de troènes, ne voyant jamais le taille-haie, se mêlaient à des épines-vinettes, côtoyant des lauriers-tins, des lauriers-sauce, des arbres à fruits à noya...Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Née il y a trois cent soixante ans, cette misogyne, j'ai nommé l'Académie française, tout érudite et respectable qu'elle soit, n'était qu'une chasse gardée sans pareille jusqu'à tout récemment ; chasse gardée pour quarante hommes, en général des vieillards, plus ou moins ingambes, richement vêtus et sachant l'entrege...Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Mon but a été de dépeindre la Terre, et pas seulement la Terre, mais l'univers, car j'ai quelquefois transporté mes lecteurs loin de la Terre dans mes romans. Jules Verne, 1894. Le peintre de l'univers...Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
En une demi-heure, il y a trois semaines et demie, une espèce de maelstrom enragé mettait violemment sens dessus dessous les côtes vendéennes. Quelles qu'en soient les raisons, et quelque tragiques qu'en aient été les conséquences, ces apogées imprévus des colères de Téthys, épouse du dieu Océan, ne doivent pas...Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Quand on pénétrait chez elle, on avait l'impression qu'un véritable raz(-)de(-)marée avait envahi le rez-de-chaussée de sa maison. Dans ce quiet repaire, elle subissait la douce tyrannie des livres. Ce n'étaient pas des romans-fleuves, des best-sellers, ni des romans-feuilletons aux titres racoleurs qui s'entassaient chez elle. C'étaien...Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
first prev 1 2 3 4 5 ... next last
 

  

DICTÉES

à faire en famille

 
rss feed
Une décevante partie de football La partie ne s'est pas déroulée comme nous l'avions prévu. Après une bonne première mi-temps, notre équipe s'est écroulée et a encaissé plusieurs buts qu'elle aurait pu éviter. Après la partie, les joueurs ont comm...Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Me voilà redescendue dans cet étang paisible par la dernière giboulée de printemps. J'évite ainsi, cette fois, le long parcours souterrain qui me purifie et m'enrichit de mes sels minéraux. Vous m'avez bien sûr reconnue, je suis la goutte d'eau, celle qui fait germer la graine, pousser la plante et fleurir le jardin....Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
first prev 1 2 3 next last
 
Le château de Kerguéhennec à BIGNAN (Morbihan)
Vign_Bignan

Découvrez

le domaine de Kerguéhennec

à Bignan (Morbihan)

en cliquant sur le lien du site du domaine :

 
 


MUSÉE

DE LA COMPAGNIE DES INDES

 
Vign_Compagnie_des_Indes

Pousser la porte du musée, c'est parcourir des siècles d'histoire maritime et commerciale qui relient LORIENT à l'ORIENT. Tout au long de l'année 2018, le musée vous propose des expositions, des conférences, des œuvres de collection, des ateliers "jeunes publics" pour se familiariser avec l'histoire d'une façon ludique, ainsi que des visites thématiques pour découvrir les secrets de fabrication des objets importés par la Compagnie des Indes.

Musée de la Compagnie des Indes
Musée d'art et d'histoire de la Ville de Lorient
Citadelle de Port-Louis - 56290 Port-Louis
02 97 82 19 13

Lien :

 
Vign_musee_thoniers_etel_maquette_bateau_peche_6-263x300

É T E L 

LE MUSÉE

DES THONIERS 

Né du travail d'une association,"Autrefois Étel", qui a rassemblé des photos, des maquettes, des objets et des vidéos, ce musée plonge les visiteurs dans l'histoire du port de pêche d'Étel, de 1850 à nos jours. En 1850,  Étel, village de pêche sardinière, devient une commune à part entière. La pêche au germon (thon blanc) y deviendra bientôt prépondérante, et vers 1930,  avec plus de 250 voiliers thoniers, Étel sera l'un des plus grands ports de France. Mais en 1972, il sera éclipsé par Lorient, qui attire la flottille ételloise, et en 1972, le quartier maritime sera supprimé.

Pour découvrir ses collections et expositions temporaires, le musée d'Étel propose des visites guidées. 

Réservation conseillée.

  Contact :

tél. 02.97.55.26 67

ou musee.thoniers@orange.fr

© 2012
Créer un site avec WebSelf