Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
 

J E U X

 

 

Les dictionnaires de référence pour les jeux et les dictées de cette page sont le PETIT ROBERT et le PETIT LAROUSSE ILLUSTRÉ dans leur édition 2018.

 
rss feed
Archive(s) :
select
Sept fautes se sont glissées dans le texte suivant. À vous de les découvrir ! Ce vieux loup de mer n'avait pas pour habitude de se noyer dans un verre d'eau : le whisky, et surtout la téquila, lui flattaient le palais ; mais au pis-aller, et pour peu que la p&eacu...Lire la suite
Publié par Christiane •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Caprices des mots

17/01/2019 11:04:22
Masculin ou féminin ? Cochez la réponse qui vous paraît correcte. 1) aune (arbre qui croît dans les lieux humides) : masculin féminin...Lire la suite
Publié par Christiane •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Spécialités gourmandes

05/12/2018 10:39:29
Associez chacun des mots suivants à la définition qui lui convient : 1) babelut(t)e - 2) calisson - 3) cotignac - 4) fougasse (ou fouace) - 5) gimblette - 6) paris-brest - 7) pithiviers - 8) touron <...Lire la suite
Publié par Christiane •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Proverbes à découvrir...

19/11/2018 18:34:53
...à partir de l'explication qui suit et de l'anagramme d'un mot contenu dans chacun d'entre eux, donnée entre parenthèses après cette explication. 1) Ne pensons pas aujourd'hui aux difficultés que demain peut nous réserver. (eipen)...Lire la suite
Publié par Christiane •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
La bonne réponse : 1) bardane (nom féminin) : a) plante commune dans les décombres - b) plante des marais 2) cétoine (n...Lire la suite
Publié par Christiane •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 3 4 5 ... next last
 

D I C T É E S

 

Dictée UNAFAM (Union nationale des familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques), à QUIMPER, le 25 mai 2019.

26/05/2019 10:20:57

"QUIMPER",

par Nicole LE ROUX - Les Fêlés de l'orthographe de Bourg-Blanc  (Finistère)

Cité agréable, rieuse et pleine de souvenirs tant poétiques que légendaires, Quimper se révèle une ville où foisonnent des figures célèbres.

Pensez au roi Gradlon dont la statue équestre s’élève, fièrement, entre les flèches de la cathédrale gothique aux archivoltes admirablement élancées. Ce roi en fuite, sur la mer en furie, a payé cher les frasques éhontées de sa fille Dahut, dévergondée, amorale, inconséquente amoureuse qui livra Ys, la ville ceinte d’épaisses murailles, à Satan… Gradlon, dit-on, termina sa chevauchée là où s’établira la capitale de la Cornouaille armoricaine

Mais, Quimper c’est aussi la patrie de René Laënnec, l’inventeur du stéthoscope. Voici ce que raconte la petite histoire : à chaque extrémité d’un tronc d’arbre couché se trouvait un enfant ; le bois conduisait leurs cris ; ainsi, notre médecin quimpérois eut l’idée d’écouter les battements du cœur humain. Des inventions de génie peuvent  parfois être le fruit du hasard. (Fin pour les lycéens)

N’oublions pas les faïences ! Combien de Bretons possèdent, qui un pichet, qui un plat quadrilobé ou le fameux bol à oreillettes qu’un parent attentionné leur a offert et sur lequel figure leur prénom, objets reconnaissables  aux décors de palmettes, aux personnages rouge grenat ainsi qu’aux entrelacs de feuillages.

Placée dans une encoignure  d’une maison moyenâgeuse, une statuette, sorte de pietà en faïence dans des camaïeux de bleus pâles, veille sur les passants qui déambulent, guillerets, dans le lacis des ruelles des quartiers historiques. 

Pour les confirmés et les champions. On n’aurait nulle peine à  y situer l’ancienne échoppe d’un enlumineur ou d’un joaillier, tous deux vêtus d’un surcot de laine, de braies marron, le béret de guingois. Pour peu que notre imagination s’évade vers les lointaines années du Moyen Âge, c’est une accorte dame au bliaud bordé de petit-gris qui nous accueillerait pour nous faire contempler des miniatures ou des jolies bagues d’ambre doré.

Voici le moderne agencement des commerces dans les logis d’autrefois. Avant-garde et passé font alors bon ménage. C’est ainsi que le visiteur peut percevoir Quimper : une alliance de grâce, de légèreté, de vie trépidante et une solide appartenance à des années chargées d’histoire. Ajoutez-y le prestige d’une préfecture, d’un théâtre, d’une cathédrale et celui d’un festival chatoyant où sonnent les bagadou.« Quimper, où les canards sont bleus … », chante Gilles Servat.  Joyeuse formule poétique que n’eût pas reniée Max Jacob, poète de Quimper. Cette dictée ne veut pas l’oublier.Mais ceci est une tout autre affaire …

Texte écrit par Nicole Le Roux, relu et validé par Henri Le Guen, tous deux membres des Fêlés de l’orthographe

Variantes : Is – Dahud – bliaut – piéta – joailler –Moyen-Âge -  des camaïeus



Publié par Christiane •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





© 2012
Créer un site avec WebSelf