Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
 

ATTENTION !

Ces dictées d'archives n'ont pas été actualisées et sont reproduites suivant l'orthographe et les règles grammaticales en vigueur à l'époque où elles ont été rédigées.

 

"En première ligne", par Françoise COUTURE, club "Gourmandises orthographiques" du CONQUET (Finistère) - 2013.

27/09/2018 10:26:44

Bien calé dans un tas de foin à la fois piquant et odorant, le jeune Pierre rêvait, les yeux fixés sur un ciel bleu des plus prometteurs, sans aucun nuage. Était-ce là  le bleu roi ou le bleu horizon ? Notre héros n'aurait su le dire : en tout cas, ce n'était pas le bleu-vert du paon, en train de se rengorger çà et là afin qu'on vît les ocelles veloutés dont il s'enorgueillissait, et qui criaillait, le regard atone, après avoir becqueté  une raiponce et des cenelles rouge vif. Ce n'était pas non plus le bleu du lin si doux, si timide, que Pierre retrouvait à la fois dans les yeux de sa promise et dans les fleurs de sa linière. Dans cette espèce d'océan apprivoisé, il avait l'illusion d'affronter une foule de regards quasi implorants !  Et, pour déjouer tout maléfice, il y avait planté un rameau de buis bénit.

Un coup de tonnerre intempestif rompit le charme de ce dimanche serein. S'étant redressé, Pierre aperçut un nuage pommelé qui s'amplifiait à l'envi, telle une volute de fumée, en direction des Blancs-Sablons ; d'emblée, cela évoqua en lui les viornes qu'on avait vues se développer et dont les houppes répandaient dans l'entrelacs du feuillage une odeur douceâtre, écœurante. S'étant dûment raisonné, il resta stoïque et se réinstalla.

Une nouvelle détonation, suivie d'aboiements discordants, lui rappela la chasse à courre et son maître. Les tâches que Pierre s'était vu confier eu égard à son âge, lui plaisaient et il s'en acquittait obligeamment : il devait  nettoyer le pigeonnier sis sous la faîtière des écuries et, sans atermoyer, y recueillir les œufs, au grand dam des rongeurs. Entre-temps, les cris de la meute étaient devenus presque apeurés et des convois de goélands s'enfuyaient à tire-d'aile, vrais trouble-fête à prendre au sérieux. Sans délai, le jeune rêveur se dégagea de l'andain, assujettit les bâcles vermoulues de l'enclos et faisant volte-face, regagna le havre paternel.

En ce jour d'avril mil cinq cent treize, sévissait un nouveau conflit acharné entre les Anglais et la flotte franco-bretonne. À son insu, Pierre en avait été le témoin auriculaire et indemne.

Publié par Blogger •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





 

  

DICTÉES

à faire en famille

 
rss feed
Les dictées qui suivent ont été rédigées entre 1996 et 2000 par Patrick TISSOT, pour la finale départementale des Dicos d'or (filière scolaire) qui se déroulait chaque année au collège de CLERGEON (Haute-Savoie) en vue de la sélection des candidats pour la finale nationale. L'orthographe correspond à celle indiquée d...Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Journal intime. 1996.

06/07/2018 08:00:00
Si vous saviez comme je flippe aujourd'hui ! D'abord, c'est mercredi après-midi et j'ai accepté l'idée saugrenue, débile de venir faire une dictée. Faut être fêlé ! Certes l'endroit est sympathique mais j'aurais pu tranquillement m'adonner à mon passe-temps favori. Cela dit, j'ai assez skié pour cette année ; marre de mes carres mal aff&...Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  2 commentaires

Quelle odyssée ! 1997.

06/07/2018 07:00:00
Une dictée ne laisse pas indifférent : on abhorre ou on adore... Si vous êtes là aujourd'hui, peut-être vous a-t-on astreints depuis longtemps à un entraînement spartiate et contraints tout crûment à venir plancher. Mais peut-être aussi y êtes-vous accourus sereins, voire enthousiastes, rêvant de l'empyrée final ! Bien sûr, il vous faudra...Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Nostalgie monétaire. 1998.

06/07/2018 06:00:00
Parlons franc : nous ne sommes pas très gaies depuis quelque temps. Nous ne serons plus frappées et paradoxalement c'est là notre drame ! Nous voici sous peu au rancart comme des sesterces défraîchis. Nous avons patiemment supplanté les louis et les napoléons. Nous avons eu la cote, nous l'avons moins eue et connu moult fluctuations. Aujourd'hui, nos jours sont comptés : m...Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Beaucoup de bruit(s). 2000.

05/07/2018 11:19:00
Eh bien, nous y voilà, en l'an 2000. Et alors, chers élèves, avez-vous décelé quelque bouleversement radical dans votre établissement ou chez vous depuis cette entrée fracassante ? Votre collège s'est-il entre-temps métamorphosé de but en blanc en éden mirifique ou à l'inverse en enfer cauchemardesque - à moins que ce ne fût d...Lire la suite
Publié par Blogger •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
first prev 1 2 3 next last
 
Le château de Kerguéhennec à BIGNAN (Morbihan)
Vign_Bignan

Découvrez

le domaine de Kerguéhennec

à Bignan (Morbihan)

en cliquant sur le lien du site du domaine :

 
 


MUSÉE

DE LA COMPAGNIE DES INDES

 
Vign_Compagnie_des_Indes

Pousser la porte du musée, c'est parcourir des siècles d'histoire maritime et commerciale qui relient LORIENT à l'ORIENT. Tout au long de l'année 2018, le musée vous propose des expositions, des conférences, des œuvres de collection, des ateliers "jeunes publics" pour se familiariser avec l'histoire d'une façon ludique, ainsi que des visites thématiques pour découvrir les secrets de fabrication des objets importés par la Compagnie des Indes.

Musée de la Compagnie des Indes
Musée d'art et d'histoire de la Ville de Lorient
Citadelle de Port-Louis - 56290 Port-Louis
02 97 82 19 13

Lien :

 
Vign_musee_thoniers_etel_maquette_bateau_peche_6-263x300

É T E L 

LE MUSÉE

DES THONIERS 

Né du travail d'une association,"Autrefois Étel", qui a rassemblé des photos, des maquettes, des objets et des vidéos, ce musée plonge les visiteurs dans l'histoire du port de pêche d'Étel, de 1850 à nos jours. En 1850,  Étel, village de pêche sardinière, devient une commune à part entière. La pêche au germon (thon blanc) y deviendra bientôt prépondérante, et vers 1930,  avec plus de 250 voiliers thoniers, Étel sera l'un des plus grands ports de France. Mais en 1972, il sera éclipsé par Lorient, qui attire la flottille ételloise, et en 1972, le quartier maritime sera supprimé.

Pour découvrir ses collections et expositions temporaires, le musée d'Étel propose des visites guidées. 

Réservation conseillée.

  Contact :

tél. 02.97.55.26 67

ou musee.thoniers@orange.fr

© 2012
Créer un site avec WebSelf